08/06/2004

Le trésor (7/12)

Il avait belle allure et sentait bon le cuir tanné, malaxé par les doigts. Plusieurs fois, il était resté au fond de la poche d’un veston et il avait bien failli être perdu.  Par mesure de prudence, son précieux contenu avait été copié et encodé dans l’ordinateur.
 
Ce n’était pas un carnet d’adresses ordinaires, c’était un trésor de guerre. Son propriétaire, qui s’était tissé un réseau de relations dans les plus hautes sphères, y avait consigné les coordonnées des collectionneurs du monde entier.
 
Le carnet d’adresses était indissociable d’un autre outil que nous étions invités à étudier par cœur : le Snob Book (se souvenir du prénom des héritiers de chaque client et connaître, au détail près, leur adresse privée). Ce trésor attisait la jalousie des confrères de mon directeur.

16:50 Écrit par L'auteur | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.